Article Catégorie Assurance

Le constat amiable sur smartphone

Le constat amiable sur smartphone

VIDÉO – Ce nouvel outil devrait schématiser la vie des automobilstes après un accident de la circulation.

C’est bien en décembre ou en janvier que sera dévoilé le «e constat », sur lequel les assureurs planchent depuis des mois. Axa France l’a attesté mercredi matin, en détaillant son plan digital. La Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA) devrait dans les prochaines semaines mener officiellement ce nouvel outil. Les Français pourront ainsi remplir sur leur mobile ce document fondamentale pour vérifier les responsabilités lors d’un imprévu, ce qui leur simplifiera la vie. Plus besoin de chercher fiévreusement dans la boîte à gants dans l’attente de retrouver un exemplaire papier d’un constat amiable.

Voir l'integralite de l'article

Le Sénat veut en finir avec les mutuelles étudiantes

Le Sénat veut en finir avec les mutuelles étudiantes

VIDÉO – Une proposition de loi est examinée ce mardi au Sénat. Elle prévoit la fin de la délégation de la protection sociale obligatoire des étudiants aux mutuelles.

Mauvaise gestion, qualité des services insuffisante et coût trop élevé pour l’assurance maladie: les mutuelles étudiantes régulièrement critiquées, pourraient disparaître d’ici à trois ans. C’est en tous les cas ce que promet une proposition de loi de la sénatrice UMP du Val-de-Marne Catherine Procaccia soutenue cette semaine par la commission des finances de la Haute Assemblée. Le texte, enregistré le 17 juin dernier sera disputé en séance plénière mardi 18 novembre. Il veut mettre un terme au système actuel qui prévoit depuis 1948 que la couverture sociale obligatoire des étudiants est gérée par les mutuelles étudiantes (LMDE et offres régionales Smerra en Rhône Alpes, Smereb à Dijon, Vittavi à Toulouse… ) pour le compte de l’assurance maladie, moyennant une compensation financière.

Voir l'integralite de l'article

Mi-temps thérapeutique, mode d’emploi

Mi-temps thérapeutique, mode d’emploi

Postérieurement un arrêt maladie ou un accident de travail un salarié peut occasionnellement retrouver son emploi à temps partiel. Connu sous le nom de mi-temps thérapeutique, cet aménagement des horaires de travail peut néanmoins varier. Par conséquent, le terme de « mi-temps », largement utilisé, est généralement impropre. On parle plutôt de « temps partiel thérapeutique ».

Après un arrêt, votre médecin traitant peut vous prescrire une reprise d’emploi en temps partiel thérapeutique. Plusieurs situations peuvent l’amener à prendre cette décision. Par exemple, s’il estime que votre reprise d’emploi fait question du processus de guérison tout en constatant que vous n’avez pas la capacité à renouer une activité à temps complet. Autre possibilité, il pense que vous pouvez reprendre votre travail, néanmoins préconise une période de réintégration avant, éventuellement, de reprendre votre activité à temps plein.

Voir l'integralite de l'article

la prise en charge de vos frais médicaux

la prise en charge de vos frais médicaux

De nombreux Français souhaitent jouir de leur retraite depuis l’étranger. Ils pensent ainsi profiter de différents avantages et d’un meilleur standing de vie. Néanmoins, la prise en charge des dépenses de santé répond à certaines modalités et les conditions varient selon le choix de pays. Plusieurs conseils pratiques

Auparavant un départ dans un pays de l’Union Européenne, il est indispensable d’informer sa Caisse Primaire d’assurance Maladie (CPAM). Cette formalité permet de s’inscrire à la Sécurité sociale du pays d’accueil. Pour ceci, il suffit de compléter le formulaire E121/S1 pour chacune des personnes concernées par le extraction. Dès lors, dès l’installation, les soins sont pris en charge directement par l’organisme local suivant les règles en vigueur chez ce pays.

Voir l'integralite de l'article

la fin d’un agaçant ciné-club?

la fin d’un agaçant ciné-club?

La loi Eckert prévoit que les contrats d’assurance-vie non réclamés depuis dix ans soient confiés pour vingt ans à la Caisse des dépôts, avant que les fonds ne soit remis à l’État.

Le brigadier de l’assurance, l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), se fâche. Il veut que les assureurs fassent finalement le ménage parmi les contrats d’assurance-vie en déshérence, ceux-ci dont le souscripteur est apparemment décédé mais qui n’ont en aucun cas été réclamés par leurs bénéficiaires. Il a frappé fort en infligeant 10 millions d’euros d’amende à Cardif et 40 millions, montant record, à la CNP pour ne pas avoir recherché de façon suffisamment affairée les personnes auxquelles revenaient ces capitaux. D’autres compagnies pourraient rapidement être à leur tour sanctionnées.

Voir l'integralite de l'article

Comment être indemnisé en cas de catastrophe naturelle

Comment être indemnisé en cas de catastrophe naturelle

VIDÉO – Après les violentes intempéries qui ont touché le Sud, la procédure de catastrophe naturelle va être étendue à l’Aude et aux Pyrénées-Orientales. Une gratitude qui facilite les démarches des sinistrés : les franchises et le délai d’indemnité sont constitutionnellement encadrés par la loi.

Tandis qu’un retour à la normale a été remarqué dans le Sud-Ouest et une partie du Sud-Est après les fortes intempéries de ces derniers jours (au moins 5 morts), l’heure est au bilan et aux premières constatations des sinistres. Après l’Aude et les Pyrénées-Orientales, la méthode de classement en état de catastrophe naturelle a été étendue à l’Aveyron et l’Hérault en conséquence les inondations qui ont touché ces départements ces derniers jours, a annoncé le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. «J’ai demandé à ce que soit immédiatement diligentée la procédure de reconnaissance de déclaration de l’état de catastrophe naturelle qui sera examinée au conseil des ministres du 10 décembre», a déclaré le ministre de l’Intérieur après avoir rencontré des sinistrés de Rivesaltes. La reconnaissance d’état de catastrophe naturelle facilite les démarches des sinistrés et permet une plus grande couverture.

Voir l'integralite de l'article

Assurance : les tarifs vont grimper l’année prochaine

Assurance : les tarifs vont grimper l’année prochaine

VIDÉO – La majorité des assureurs ont déjà rendu publics leurs tarifs 2015 et ne devraient pas les modifier cependant les intempéries de ces derniers jours. En 2014, le coût des sinistres liés aux aléas climatique aura été bien plus élevé que l’année dernière. Beaucoup trop de catastrophe naturelle.

Le nouvel épisode d’intempéries qui a frappé le Var, l’Aude et les Pyrénées orientales ces derniers jours arrive probablement trop tard pour faire gonfler la facture de 2015. La majorité des compagnies d’assurance ont effet déjà publié leur grilles tarifaires pour l’année prochaine, et ne prévoient pas de les modifier. «Les tarifs sont connus, ils ne bougeront plus, même si les dégâts de ces derniers jours sont importants», explique-t-on ainsi à la Maif. «Les assureurs lissent le coût de ces événements sur une longue période, explique Jacques de Peretti, directeur général d’AXA Particuliers Professionnels. Les violentes pluies de ces derniers jours étaient par ailleurs très concentrées et ne représentent pas un événement majeur à l’échelle nationale. Mais elles s’ajoutent à une multitudes d’intempéries. C’est le 12e épisode depuis le mois de septembre!».

Voir l'integralite de l'article

Harmonie mutuelle envisage une fusion

Harmonie mutuelle envisage une fusion

Harmonie mutuelle et Mgen entament un «rapprochement stratégique» «visant la conception d’un groupe mutualiste».

Coup d’éclair chez le monde de la complémentaire santé. Les deux plus grandes mutuelles, Harmonie et Mgen (spécialiste de la fonction publique), ont entamé un «rapprochement stratégique» visant «la conception d’un groupe mutualiste» nouveau, d’après une docte du président d’Harmonie, Joseph Deniaud, aux élus de son groupe, dont Le Figaro a obtenu une décalque.

Voir l'integralite de l'article

Les étudiants appelés à donner leur avis sur leur mutuelle

Les étudiants appelés à donner leur avis sur leur mutuelle

Le Défenseur des droits lance une vaste investigation publique afin de récolter le point de vue des étudiants jusqu’à fin janvier. Les premiers avis sont déjà très négatifs.

Retards de remboursements de frais de santé, documents égarés, difficultés comme obtenir une carte vitale et personne pour alléguer aux appels téléphoniques… La relation qu’entretiennent de nombreux étudiants avec leur mutuelle est fréquemment confondu. C’est en plein cas le constat que dresse Jacques Toubon, Défenseur des droits depuis juillet dernier, suite aux nombreuses saisines dont il a déjà fait l’objet. Lui-même a donc lancé un sondage Internet dans lequel les quelques 1,7 million d’étudiants concernés sont invités à donner leur opinion sur leur organisme de protection sociale. Les critiques (ou congratulations) seront recueillis jusqu’à fin janvier.

Voir l'integralite de l'article

Changer ses contrats d’assurance est désormais plus facile

Changer ses contrats d’assurance est désormais plus facile

Les décrets d’application de la loi, attendus depuis plusieurs mois, devraient être publiés mercredi 31 décembre. Les assureures se sont battus jusqu’à l’aboutissement contre cette mesure.

Dès le premier janvier, les particuliers pourront résilier à plein moment, à partir d’un an d’engagement, leurs contrats d’assurance habitation ou automobile. Les décrets de la loi consommation, portée par l’ex-ministre Benoît Hamon, vont en conséquence être publiés ce mercredi 31 décembre.

Le Comité consultatif du secteur financier (CCSF) avait prescrit une entrée en vigueur du texte plus tardive, à la mi-avril. Les assureurs, vent debout contre la loi, espéraient autant acquérir quelques mois avant l’application de cette mesure. «Nous demandons un sursis raisonnable et suffisant comme le second semestre 2015, le temps de former nos conseillers pour les réseaux» avait aussi déclaré en septembre dernier, Pascal Demurger, le président du Groupement des entreprises mutuelles d’assurance (Gema).

Voir l'integralite de l'article

NEWSLETTER 2018
INSCRIVEZ-VOUS!

5154 objets publicitaires distribués en 2017!

Vos informations ne sont jamais partagées avec d'autres sociétéspartenaires.

MERCI DE VOTRE INSCRIPTION!